Publication Date

11-2002

Abstract

[From Introduction] En 1999, le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) ont lancé l’approche fondée sur les documents stratégiques de réduction de la pauvreté (DSRP) dans le but de faire reculer la pauvreté dans les pays à faible revenu et de garantir que le financement concessionnel accordé au titre de la Facilité pour la réduction de la pauvreté et la croissance (FRPC) du FMI et par le biais de l’Association internationale de développement de la BM ainsi que l’allégement de la dette dans le cadre de l’Initiative en faveur des pays pauvres très endettés (PPTE) s’attaquent plus efficacement au recul de la pauvreté. Actuellement, près de soixante-dix pays à faible revenu sont en cours de formulation des DSRP nationaux respectifs qui, une fois approuvés par les Conseils d’administration de la BM et du FMI, serviront de base à l’aide concessionnelle fournie par ces deux institutions.

Alors que les approches antérieures, telles que les Programmes d’ajustement structurel, étaient des approches prescriptives, adoptées en haut lieu et principalement dictées par les donateurs et qu’elles ont permis de redresser les indicateurs macroéconomiques, l’approche DSRP doit être pilotée par les pays, soutenue par des partenariats nationaux et extérieurs, et basée sur une vaste consultation de toutes les couches de la société, incluant les pauvres eux-mêmes. La participation des plus démunis est encouragée à toutes les étapes du processus de DSRP: formulation, mise en oeuvre, suivi et évaluation.

Dans les pays à faible revenu, les personnes handicapées composent la frange la plus pauvre des pauvres. Dans ce contexte, le processus de DSRP peut représenter une occasion unique de réduire la pauvreté de cette frange de population, d’autant qu’il mobilise de plus en plus d’autres partenaires extérieurs du développement.

Comments

English and Spanish versions also available.

Share

COinS