Publication Date

11-15-2006

Abstract

Les personnes handicapées sont, aujourd'hui encore, deux fois plus touchées par le chômage que le reste de la population active: elles sont en moyenne 17% à ne pas trouver un emploi, contre 8,8% pour l’ensemble de la population. Beaucoup d'employeurs, à compétences égales, préfèrent encore recruter une personne valide plutôt qu'une personne handicapée. Et ceci sans raisons objectives. Car 93% des entreprises ayant recruté des personnes handicapées sont satisfaites (Sondage Louis Harris pour l' Agefiph). La loi du 10 juillet 1987 en faveur de l’emploi des travailleurs handicapés a imposé l'obligation pour les entreprises de plus de 20 salariés du secteur privé et les employeurs publics de recruter 6% de travailleurs handicapés, en prévoyant des incitations et des sanctions financières. Ce seuil de 6% n'est toujours pas atteint. Des discriminations subsistent. Près de 20 ans après la loi de 1987, le secteur privé et le secteur public emploient 4% seulement de travailleurs handicapés. La France est donc encore loin d'avoir rempli ses obligations. C'est pourquoi la loi du 11 février 2005 a confirmé mais aussi renforcé les incitations et les sanctions financières prévues pour faire respecter le seuil de 6% d'emploi. Mais il manquait jusqu'à présent l'organisation d'un véritable parcours d'insertion professionnelle, pour chaque personne handicapée. La volonté du Gouvernement, c'est d'assurer l'égalité des chances. Il est donc indispensable d'aller plus loin. Les personnes handicapées ont droit à l'emploi, comme tout citoyen français. C’est un des éléments essentiels de leur insertion sociale. C'est pourquoi il faut aujourd'hui prendre un engagement à l'égard de chaque personne handicapée : celui de lui proposer un parcours d'insertion professionnelle précis avec un calendrier volontariste. Chaque personne handicapée doit pouvoir bénéficier d'un accompagnement concret, rapide et efficace dans l'emploi. C'est tout l'enjeu des mesures présentées aujourd'hui.

Comments

French Language Document courtesy of CTNERHI

Share

COinS