Authors

ANPE, ANPE

Publication Date

9-2005

Abstract

Ce portrait statistique décrit les principales caractéristiques des demandes d’emploi des personnes handicapées avant l’application de la nouvelle loi du 11 février 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées ». Fin 2004, 7 demandeurs d’emploi sur 100 inscrits en catégories 1, 2, 3, 6, 7 ou 8 sont handicapés. Ainsi, près de 279 800 demandeurs d’emploi handicapés sont inscrits à l’ANPE fin décembre 2004. Ils ont, dans leur grande majorité, une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé de la COTOREP. Les demandeurs d’emploi handicapés sont, plus souvent que les autres publics, des hommes, plus âgés (plus de 40 ans). Ils ont un plus faible niveau de formation et une moindre qualification. Par rapport à 1996, la proportion d’hommes diminue régulièrement, la part des 40 ans ou plus est en forte hausse et leur niveau de formation est un peu plus élevé. La recherche d’un emploi à temps partiel est beaucoup plus fréquente pour les personnes handicapées que pour les autres publics. En revanche, les demandeurs d’emploi handicapés sont moins nombreux à exercer des activités réduites au cours de leur période de chômage. Près d’un quart des demandeurs d’emploi handicapés recherche un emploi dans la catégorie professionnelle des services aux personnes et à la collectivité et en particulier un emploi d’agent de gardiennage et d’entretien, métier comportant 42 % de personnes handicapées. Le chômage des personnes handicapées est plus long et plus récurrent que celui des autres demandeurs d’emploi. Les caractéristiques des demandes d’emploi des personnes handicapées présentent des disparités selon le type de handicap. Ainsi, par rapport à l’ensemble des demandeurs d’emploi : ■ les personnes dont le handicap est grave (catégorie C) sont plus fréquemment des hommes, plus jeunes (moins de 40 ans), moins qualifiés, ayant une ancienneté de chômage plus importante ; ■ les titulaires d’une pension d’invalidité sont plus souvent des femmes. Ils ont la proportion la plus importante de plus de 50 ans et sont un peu plus qualifiés. Leur inscription est souvent consécutive à un licenciement (essentiellement autre qu’économique) ; ■ les bénéficiaires d’une rente pour accident du travail sont, pour plus des trois-quart, des hommes, de plus de 50 ans, plus qualifiés, un peu moins touchés par le chômage de longue durée. Leur inscription est plutôt la conséquence d’un licenciement, économique ou autre. L’enquête trimestrielle auprès des sortants du chômage montre que les reprises d’emploi représentent près d’un tiers des sorties de 2004 pour les demandeurs d’emploi handicapés. Dans près d’un quart des cas, l’emploi a été retrouvé dans le cadre d’un contrat aidé.

Comments

French Language Document courtesy of CTNERHI

Share

COinS