Publication Date

3-2005

Abstract

La santé d’un côté, le social de l’autre ? Cette partition, à laquelle la présentation habituelle des programmes de la MiRe ne déroge pas, n’a guère de pertinence analytique. C’est ce que montrent, entre autres, toutes les recherches issues des exploitations de l’enquête INSEE «Handicaps-Incapacités- Dépendance». La première recherche présentée ici indique, par exemple, combien les inégalités sociales devant le handicap et la dépendance ne sont pas seulement dues à des différences socioprofessionnelles d’exposition pendant la vie active mais également à des inégalités dans les ressources humaines et matérielles mobilisables pour y faire face. La seconde porte sur les mécanismes de la reconnaissance sociale du handicap des personnes en âge de travailler : différenciée socialement et selon le genre, cette reconnaissance semble, en première analyse, exercer un impact négatif sur l’insertion professionnelle des personnes concernées en milieu ordinaire de travail. Un tel paradoxe mériterait d’être analysé plus à fond, si l’on veut donner leur pleine efficacité aux mesures visant à faciliter l’insertion professionnelle des handicapés. Par construction, ce qu’on appelle la santé publique se situe à l’intersection de ces deux sphères : promouvoir la santé des populations conduit notamment à agir sur les déterminants sociaux de la santé et les inégalités dans l’accès et le recours aux soins et à la prévention ; en conséquence, la recherche en santé publique mobilise conjointement les apports d’un large spectre de disciplines, des sciences de la vie aux sciences sociales et humaines, en passant par l’épidémiologie. On trouvera ainsi dans ce numéro le texte de l’intervention de Mireille Elbaum, directrice de la Drees, aux journées que l’École nationale de santé publique a consacrées à ce thème en décembre dernier. Partant de l’identification des acquis de la recherche dans ce champ, elle met en évidence le décloisonnement progressif des acteurs qui y sont impliquées, et propose des pistes de travail que la MiRe tentera de promouvoir dans la période à venir, autant que possible en association avec les principaux acteurs

Comments

French Language Document courtesy of CTNERHI

Share

COinS